Titre Mirage 2000 END


Le 3 février 1983, le premier des deux prototypes du Mirage 2000P rebaptisé 2000N N pour nucléaire effectua son vol inaugural. Avec une structure optimisée pour le vol à basse altitude 200 pieds à la vitesse de 600 kt.
Le Mirage 2000N était déployé  au sein des escadrons 2/4 La Fayette, en 1989 et 3/4 Limousin ex-4/7 Limousin.
Il embarquait un missile air-sol ASMPA fabriqué par MBDA. L’engin est muni d’une tête nucléaire d’une puissance de 300 kilotonnes. L’avion de chasse peut également assurer des assaut conventionnels au titre de mission secondaire. Son système de défense comprend un brouilleur électronique Caméléon, des leurres électromagnétiques et infrarouges Spirale ainsi qu’un détecteur d’alerte radar Serval. Doté d’un réacteur Snecma M53-P2 d’une poussée de 9,7 tonnes, il pouvait atteindre la vitesse maximale de 1 836 km/h.

Visible sur les Meeting Aeriens depuis 2011 en tant qu’ambassadeur de l'armée de l'Air sous la désignation de  "Ramex Delta".Il était composé de 2 Mirage 2000N et 1 Mirage de secours de l'escadron 2/4 La Fayette basé

sur Base Aérienne 125 d’Istres.
La saison 2016 fut la dernière année pour les voir en vol, l'un des deux Mirage 2000N avait reçu une livrée franco-américaine, baptisé « Le Sioux » arborait sur sa dérive d'une tête d’Indien...
La dernière présentation française  se déroula durant l’Aerotorshow de Valence-Chabeuil, le 3 juillet 2016.

L'année 2018 fut la fin du Mirage 2000N une cérémonie d'adieu avait eu lieu sur la Base Aérienne 125 d'Istres

"Mirage 2000 eNd"



Suite à leur mise en retraite, les Mirage 2000N ont rejoinds la Base Aérienne de Châteaudun pour y être stockés.
L’armée de l’Air est intéressée par les cellules de ces avions qui vont servir aux autres Mirages 2000 de la flotte comme les Mirage 2000C ou Mirage 2000D.


Ramex Delta :


Ramex Delta : Aerotorshow Valence 2016


Mirage 2000 eNd : BA-125 Istres 2018

Afficher les photos

 


Mirage 2000N End
Commentaires: 0